Quelques Oeuvres sur l'Euthanasie...

 

De nombreuses caricatures...

 

 

 

             

 

 

   

 

  

 

 

 

De nombreux livres...

 


- Penser L'Euthanasie de Jean-Yves Goffi (2004)

On a pu voir parfois des slogans : Nom à l'euthanazie... Cette faute volontaire montre que ce sujet sensible pourrait très vite, pour certains, se transformer en un acte barbare et totalitaire. Pour d'autres au contraire, la grandeur et la dignité de l'être humain résident dans un choix volontaire par rapport à des processus naturels dont l'évolution n'est plus maîtrisable. Il serait simpliste de s'en tenir à l'une ou l'autre de ces conceptions, il convient donc dans un premier temps de préciser ce qu'est l'euthanasie puis d'étudier les différents arguments déontologiques mis en avant, de les comparer d'un pays à l'autre, d'une culture à l'autre. Le dossier est ainsi étayé par de nombreux arguments permettant d'acquérir une large vision sur ce problème souvent douloureux et aidant à dessiner une ligne de conduite éthique fondée sur quelques clauses énoncées par l'auteur comme étant du côté de "la vie bonne", une attitude d'assistance à autrui.

 

 

l'Euthanasiste ambulant de Yves Trottier (2002)

Ce roman raconte la vie d'un homme dont le métier est de donner la mort aux personnes souffrantes. Le docteur Bonaventure est l'euthanasiste ambulant. Il se rend au domicile de ses patients et, d'une petite injection, apaise leur douleur. Tout est parfaitement légal. Tout est contrôlé et les euthanasistes ambulants sont même syndiqués.

Le droit à la mort est aussi fondamental, dans cette société étrangement semblable aux sociétés occidentales contemporaines, que le droit à la vie. On a légalisé l’euthanasie et voilà qu'une industrie de la mort est née, une industrie fort lucrative qui répond à un besoin criant de la collectivité.

 

 

- Les voleurs de liberté - Une loi de fin de vie pour tous les Français de Jean-Luc Romero (2009)

"Je me battrai sans relâche pour une loi républicaine, pour une loi qui assure enfin à chacun d’entre nous, en fin de vie, la liberté, l’égalité, la fraternité. Les voleurs de liberté ne gagneront pas. Ils ne vous voleront pas votre dernière liberté !"

 

 

Je vous demande le droit de mourir de Vincent Humbert (2003)

(Confère III. Chronologie française)

 

 Quelques films aussi...

Adaptation des livres de Vincent Humbert, « Je vous demande le droit de mourir », et du docteur Chaussoy (qui a « débranché » le jeune homme le 26 septembre 2003), « Je ne suis pas un assassin ». La fiction raconte "l'histoire de cette femme confrontée à la volonté de mourir de son fils, devenu tétraplégique à la suite d'un grave accident de voiture en septembre 2000.


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site